Comment bien branler une bite pour faire kiffer son mec ?

Si les hommes ont l’habitude d’avoir leur sexe entre les doigts, pour une femme ce n’est pas quelque chose d’instinctif. Et même pour un homme, branler une autre bite que la sienne reste une tâche délicate. Dans tous les cas, voici un guide pour devenir une meilleure branleuse de bite !

Si la vue d’un pénis provoque chez vous des sensations excitantes, elle peut également provoquer quelques interrogations. En effet, lorsqu’on est habitué à s’occuper de son clitoris et glisser quelques doigts au bord de son vagin, la prise en main d’un pénis s’avère une toute autre histoire.

Branler une bite : par où commencer ?

Lorsqu’on naît fille, il est normal d’être un peu perdu la première fois où l’on doit poser ses petites mains sur une verge. De plus, l’organe varie en taille ce qui amène à différentes approche selon le niveau de l’excitation du monsieur.

Il me demande de lui branler la bite, mais je ne sais pas comment m’y prendre, je ne sais pas comment m’y prendre, par où commencer…

Faut-il le tenir fermement, tirer dessus, le frotter, le gratter ?

comment branler une bite

Faisons le point sur l’anatomie du sexe masculin

Le pénis se compose d’une verge, qui va se remplir de sang et gonfler (bander), à son extrémité on trouve le gland, la partie la plus sensible de l’organe masculin. Enfin, sous le pénis, on trouve les testicules.

Le gland est recouvert par le prépuce qui le protège des frottements. Les hommes circoncis n’ont plus de prépuce ce qui peut diminuer leur sensation au niveau du gland car ce dernier n’est plus protégé. En tout cas, la branlette fonctionne de la même manière pour l’un et l’autre.

Il existe différents types de pénis

Comme les vulves, il existe différents types de pénis. Ils peuvent être longs ou courts, étroits ou larges, possédés un gros gland ou un petit gland… Tous les hommes ne sont pas logés à la même enseigne, toutefois rappelons que la taille compte peu, c’est surtout la manière de s’en servir qui importe ! (la phrase préféré des mecs qui ont une petite bite !)

Bien lubrifier pour bien branler : la clé

C’est le grand moment, vous avez sous vos yeux un pénis prêt à l’emploi. Il est temps de l’empoigner assez fermement, mais pour que la branlette se passe bien, il est essentiel de lubrifier ce sexe. Au choix, on peut utiliser du lubrifiant ou bien de la salive, ça fonctionne très bien !
En cas d’excitation importante, un liquide pré-séminal peut s’écouler du gland de votre partenaire, dans ce cas utiliser ce liquide pour lubrifier le gland.

C’est essentiel de bien lubrifier pour rendre votre caresse douce et agréable. Un défaut de lubrification est douloureux et irritant donc il ne faut pas négliger cette étape.

Et ensuite, comment bien branler un mec ?

Tous les hommes n’apprécient pas les mêmes caresses, il faudra donc garder un contact visuel avec votre partenaire du moment pour identifier les caresses les plus propices qui font monter l’excitation. Restez à l’écoute, laissez-vous guider et entreprenez !

Quelques techniques classiques pour branler une bite :

  • Simuler une pénétration avec vos doigts et votre main en appliquant une pression uniforme autour du sexe. Il n’est pas interdit d’utiliser ses deux mains pour encore plus d’efficacité ! Oui vous pouvez serrer et appuyer, surtout si le sexe est bien lubrifier, toutefois il ne s’agit pas de compresser (sauf demande spécial de votre mec).
    Plusieurs variantes possibles : serrez la queue fermement dans votre main ou bien utiliser vos doigts pour faire des va-et-viens tout en maintenant une pression constante.
  • La masturbation infinie : il s’agit d’utiliser ses deux mains le long du pénis pour créer une sensation de masturbation qui ne s’arrête jamais. La première main remonte le long du pénis, de bas en haut et alors qu’elle remonte la seconde main se place à nouveau à la base de la queue et ainsi de suite.
  • Les points sensibles, certains hommes apprécient surtout les caresses très localisées sur la base du gland par exemple. Pour pratiquer cette forme de masturbation, réalisez un anneau avec votre pouce et votre index. Ensuite, il faut pratiquer des va-et-vient sur plusieurs centimètres autour de la base du gland. Il s’agit d’une partie très sensible, il faut donc être minutieuse et surtout bien lubrifier auparavant pour une glisse parfaite. Une fois la technique bien cernée, il suffit d’augmenter la vitesse pour accroître l’excitation.
  • L’étirement de la bite : serrez la bite dans son milieu avec votre main et masturber en étirant légèrement vers le haut, comme pour l’allonger.
  • Glissez vos doigts sur le gland, appuyez sur le méat urinaire, glissez les tout autour la collerette (jonction entre le gland et le prépuce) ou insistez avec une bonne lubrification sur le frein (morceau de peau qui retient le prépuce)… autant de zones à exploiter sur le gland pour faire monter la température !
  • Lors de la masturbation, il peut être terriblement excitant pour l’homme de s’occuper également de ses couilles. Cette partie pouvant être assez sensible, malaxer en douceur les couilles. Une main masturbe, l’autre malaxe.
  • Un autre petit plus lors de la masturbation peut être de se tourner vers l’anus de monsieur. De légères caresses sur le bord de l’anus, voir glisser un doigt lubrifié à l’intérieur pour des sensations nouvelles. Avec un peu d’expérience, la masturbation prostatique s’ouvrira à vous.

Outre ces techniques pour branler une bite que je vous recommande de varier pour découvrir et maîtriser l’art de la masturbation masculine, le rythme a son importance dans le contrôle ou non de la jouissance et donc de l’éjaculation. Certains hommes préfèrent un rythme crescendo, débutant lentement et augmentant au fur et à mesure. D’autres préféreront des variations de rythmes et de techniques. Il est essentiel de vérifier que votre partenaire apprécie et aussi lui demander ce qu’il préfère, une bonne communication fera de vous une experte pour le masturber comme une pro.

Que faire s’il jouit

La masturbation peut avoir différentes fins. Elle peut être utilisée dans le cadre des préliminaires ou pour une excitation furtive au cours de la journée. Lorsque l’excitation augmente, le pénis devient plus dur, le liquide pré-séminal plus abondant et aussi le rythme respiratoire de l’homme s’accroît. Ces signaux permettent d’identifier le niveau d’excitation, plus celui-ci augmente, plus il y a de probabilité que l’homme jouisse en éjaculant abondamment.

Selon l’objectif visé de votre branlette, il faudra s’arrêter avant l’éjaculation pour pouvoir poursuivre sur d’autres rapports.

Selon la position dans laquelle vous branlez la bite de votre amant, lorsque l’éjaculation se produit il est possible de la contenir entre vos mains, de projeter le sperme sur son ventre ou sur le votre. Pourquoi ne pas opter pour différentes variations comme une éjaculation sur vos seins ou sur votre visage, pour les plus gourmandes, ça sera directement dans la bouche (Tu es une femme sans complexe, non ?).

Alterner branlette et fellation

Il est tout à fait possible d’alterner branlette et fellation. Sucer la bite de votre homme permet notamment de lubrifier efficacement son sexe pour pouvoir le branler à un rythme soutenu.
Une technique complémentaire est de placer vos lèvres autour de son gland et de glisser votre langue dessus pendant que votre main fait des va-et-viens le long de la verge.

A utiliser comme préliminaire ou jusqu’à l’éjaculation buccale selon vos désirs.

Branler une bite : besoin d’assistance

Au début, si vous vous sentez perdu avec une bite entre les mains mais que vous tenez à faire plaisir à Monsieur, pourquoi ne pas solliciter son aide. Demandez de lui de guider votre main sur son sexe, pression, rythme, technique, il vous partagera ce qu’il lui fait plaisir.

Enfin, il faut rappeler qu’une bonne communication (verbale ou non verbale) est essentielle pour des relations sexuelles réussies. Il ne faut pas avoir peur et se laisser tenter par des choses nouvelles. Si vous lui faîtes mal, il sera vous le dire. A contrario, si vous aviez développé une technique efficace pour branler la bite de l’un de vos ex-compagnons, c’est possible que le nouveau soit indifférent. Dans ce cas, pensez à revoir votre style, tentez de nouvelles choses ou demandez lui de vous guider en prenant votre main.

Bonne branlette !